Aller au contenu principal

 

Prochain séminaire ouverts à tous

Le prochain séminaire SPLOTT se déroulera le lundi 11 octobre, de 14h à 16h. Deux présentations au programme :

A. Fournier " A spatial theoretical approach to assess the sustainability of alternative food networks " ;
D. Guerrero, E. Cohen & P. Niérat " Shifting proximities. Visualizing the maritime connectivity at the level of African countries ".

 

Actualités du laboratoire

Nouveaux chercheurs

Pascal Gastineau rejoint SPLOTT en tant que chargé de recherche. Il a intégré le laboratoire LTE (laboratoire transport de l’environnement) de l’INRETS en novembre 2009 avant de rejoindre le laboratoire EASE (Environnement, Aménagement, Sécurité et Eco-conception) de l’IFSTTAR en septembre 2013.  Son activité de recherche se positionne à la rencontre de l’économie de l’environnement, de l’économie des transports et de l’économie urbaine. Cette activité se caractérise par un certain nombre de collaborations pluridisciplinaires. Ses thématiques  de recherche portent sur l’évaluation des politiques publiques, appliquées notamment au transport de marchandises, avec un intérêt particulier pour les enjeux associés aux externalités environnementales. Actuellement son activité de recherche s’organise autour de trois thématiques principales : la modélisation multi-agents des déplacements, l’étude de l’évolution des parcs de véhicules et la modélisation des choix.

Pierre-Olivier Vandanjon rejoint SPLOTT en tant que directeur de recherche. Il est titulaire d'une maîtrise de mathématiques appliquées de l'université Paris-Dauphine, ingénieur civil des mines de Paris, docteur du commissariat à l'énergie atomique, habilité à diriger des recherches de l'université de Nantes. Il a intégré le laboratoire central des ponts et chaussées, maintenant Université Gustave Eiffel, en 1997 où sa recherche s'est déroulée au sein de contrats (projets européens : Circ, Osyris, Intro, Fuel Cell Cargo Pedelecs, projets nationaux : Cervifer, contrats : Ermont, Eurovia, Ratp, Renault, RMC, SNCF, Tisséo, Métropole de Rouen, Ademe). Il apporte les techniques en mathématiques appliquées  dans des projets de recherche pour les systèmes de transport pour des objectifs de productivité, de sécurité et d'efficacité énergétique. Actuellement, il travaille dans le domaine de l'écoconception et l'écoexploitation des systèmes de transport, est porteur du projet fédérateur Infrastructures pour la transition énergétique.

Adrien Beziat est recruté en tant que chargé de recherche. Adrien Beziat est docteur en géographie, diplômé de l'Université Paris-Est en 2017. Après 3 ans de contrat doctoral à l'IFSTTAR et 3 ans de post-doctorat à l'Université de Lyon et à l'ENTPE, il rejoint l'Université Gustave Eiffel et le département AME. Son travail porte sur la modélisation et l'évaluation environnementale de la logistique urbaine.

Lucie Letrouit est recrutée en tant que chargée de recherche. Ingénieure de l'Ecole Polytechnique et membre du corps des Ingénieurs des Ponts, des Eaux et des Forêts, elle a réalisé un doctorat en économie à l'Ecole d'Economie de Paris, soutenu en 2020, sur l'"Economie de l'intégration sociale en contexte urbain". Ses recherches, tant empiriques que théoriques, portent désormais sur l'économie de la décarbonation du transport de marchandises.

 

Nouvelle thèse

Emmanuelle Moesch débute au 1er janvier 2021 une thèse intitulée : "Les politiques publiques environnementales peuvent-elles faire évoluer les pratiques du BTP et les modalités de construction, rénovation et réhabilitation de la ville ?"

 

HDR soutenue

Martin Koning a soutenu le 1er décembre 2020 son HDR "Contributions à l’analyse économique de la congestion des transports urbains" à l’Université Lumière Lyon 2 (télécharger le résumé).

 

Thèse soutenue

Verena Bourbia a soutenu le 18 décembre 2020 sa thèse de doctorat de géographie sur "Le rôle de la diversité urbaine et commerciale sur les pratiques logistiques des commerces de détail alimentaires en ville : le cas des Hauts-de-France", Université Gustave Eiffel, Laboratoire SPLOTT, Université de Lille, Laboratoire Clersé UMR CNRS 8019, 409 p.

 

Démarrage de projets

Le projet MOBS (Mobilities of e-shopping), financé par l’ANR pour 42 mois, a démarré en mars 2021. Le projet, auquel participent Martin Koning, François Combes, et Adrien Beziat, vise à analyser les déterminants territoriaux et socio-économiques, ainsi que les impacts économiques et environnementaux, des nouvelles de pratiques d'achats des ménages, et comprendre les chaînes de mobilité associées à ces nouvelles formes d'achats. Il regroupe plusieurs laboratoires, dont THéMA (U. de Bourgogne Franche-Comté), SPLOTT, le LVMT (U. Gustave Eiffel), le LAET (U. de Lyon), et le LIRSA (CNAM). Résumé du projet

Le projet ANDAKE (Logistique amont, extension des réseaux de production automobile et dynamiques de développement des métropoles asiatiques) a démarré en mai 2021 pour une durée de 12 mois, dans le cadre d’un financement de l’I-site Future (http://www.future-isite.fr/li-site-future/). Cette recherche s’intéresse au rôle des prestataires logistiques dans les réseaux de production des constructeurs automobiles dans les pays en développement d'Asie orientale. L’objectif général est d’éclairer la relation entre les choix logistiques des constructeurs et la dynamique de création de valeur le long de la chaîne d’approvisionnement automobile. Ce projet regroupe SPLOTT et deux partenaires japonais de la Kwansei Gakuin University et de la National Graduate Institute for Policy Studies. Résumé du projet

Le projet FRAME, financé sur 2 ans par l’ADEME, vise à mieux comprendre la perception qu’ont les individus de la qualité de l’air et du changement climatique. Il vise à faire émerger des politiques publiques conduisant à une mobilité plus durable – tant d’un point de vue environnementale qu’énergétique – qui soient acceptables pour les citoyens français. Pascal Gastineau coordonne l’effort de recherche pour SPLOTT au sein d’un projet qui regroupe également l’IFPEN, le LEMNA (U. de Nantes), et le CREM (U. de Rennes). Résumé du projet

Le projet de Smart Lab LABILITY, financé sur 2 ans par la Région Ile-de-France, vise à étudier les impacts de la pandémie de Covid19 sur les pratiques de mobilité des personnes et des marchandises, à différents niveaux, qu’il s’agisse de l’exposition des personnes au risque de contamination en milieu confiné (transports collectifs) ou au développement du télétravail en entreprise. Le projet est porté par la Vice-Présidence Projets Transformants et Mission Sociétale de l’Université Gustave Eiffel, et SPLOTT contribue spécifiquement sur la question de l’impact de la crise sur le transport de marchandises et de l’adaptation de celui-ci.

 

Brèves de SPLOTT

Si vous souhaitez recevoir, tous les 6 mois, les actualités du laboratoire, vous pouvez vous inscrire sur la liste de diffusion des "Brèves de SPLOTT" en suivant ce lien puis en indiquant votre adresse email : http://listes.ifsttar.fr/wws/subscribe/brevesdesplott.